• Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Keren Hayessod Lausanne

Notre histoire

Jusqu’en 1951, il n’existe qu’un seul Keren Hayessod pour toute la Suisse. C’est à cette époque que les Alémaniques et les Romands divergent sur la finalité de leurs actions. Les milieux religieux alémaniques exigent, à cette époque, qu’une partie des dons soit attribuée à leurs institutions. Les Romands, de leur côté, entendent destiner l’intégralité des fonds recueillis aux seuls besoins du tout nouvel Etat d’Israël.

La scission se fait inévitable et c’est Me Jean Brunschvig z.l. qui prend la première présidence de la nouvelle Section Suisse romande. Il assumera cette fonction jusqu’en 1974 avec la seule aide de sa collaboratrice, Madame Annie Lévy.

Par la suite, Nessim Gaon, qui le remplace, introduira à Genève et pour toute la Suisse romande, la fonction de Shalyah’, ou émissaire permanent envoyé par le bureau du Keren Hayessod en Israël afin de professionnaliser le démarchage auprès des donateurs.

C’est à cette époque même que naît l’antenne lausannoise sous l’impulsion conjointe du Grand Rabbin Vadnaï z.l. et d’Albert Bozdogan z.l. Ce dernier assumera la première présidence avec, dans son entourage, d’éminents membres de la C.I.L., dont Dany Guttmann z.l., Herman Goldberg z.l., Raymond de Picciotto z.l., José Hassid z.l., Philippe Joseph, pour n’en citer que quelques-uns. La « Magbit » (collecte) avait lieu une fois par an, souvent dans la douleur car les donateurs se plaignaient de ne pas savoir à quoi était employé leur argent.

Albert Bozdogan consacra près de trois décennies au Keren Hayessod, émaillées dans les souvenir de ceux qui l’entouraient alors, de moments particulièrement forts. C’est ainsi qu’à la demande présidentielle, en juin 1967, Monsieur Albert Amon reçoit les plus importants des donateurs chez lui pour la Magbit. C’est au cours de ce dîner, en présence du Grand Rabbin de Genève Alexandre Safran, que l’ambassadeur d’Israël annonce à l’assistance que Tsahal a libéré Jérusalem. Puis vint, en 1993, la présidence d’Edouard Argi. Il va s’employer pleinement à satisfaire le vœu de transparence des donateurs. Il n’a que 34 ans et devient le plus jeune à occuper cette fonction. C’est à cette époque que le comité décide de soutenir des projets spécifiques qui porteront l’étiquette lausannoise.

Voici quelques projets soutenu durant ces 20 dernières années par le Keren Hayessod de Lausanne:


  • La construction du Centre Scientifique Yitshak Rabin à Sdérot, aux portes du Neguev (1995-1998)
  • Le financement des activités de Selah, une organisation non-gouvernementale qui a pour but de porter assistance aux nouveaux immigrants lorsque ceux-ci sont touchés par le terrorisme ou par une quelconque tragédie personnelle, à la hauteur de CHF 100’000 (2003).
  • Le financement de bourses d’études au sein de programme ATIDIM pour 150 enfants (2004). Ce programme identifie des jeunes écoliers particulièrement douées qui seraient freinés dans leur progression faute de moyens matériels ou de structures socio-familiales et leur offre des bourses d’études pour qu’ils aient accès à l’enseignement supérieur. Ce programme vise à effacer le fossé pouvant intellectuellement diviser des zones riches et pauvres.
  • La construction d’un amphithéâtre permettant l’extension du complexe scolaire de Sderot (2005).
  • La rénovation du Centre Dror au sein du centre éducatif de Sdot Negev (2012-2013).

A ce jour, la présidence de la campagne de Lausanne est dirigée par Yves Braunschweig. Cette campagne a adopté en 2014 le projet Avenir des Jeunes à Arad, Yerouham et Netivot et poursuit ses efforts pour offrir à ces enfants un avenir meilleur.

Avenir des jeunes à Arad, Yerouham et Netivot

Village pour jeunes à risque

L’augmentation rapide et continue du nombre des enfants à risque est l’un des plus sérieux problèmes sociaux d’Israël. Selon l’Institut israélien des Assurances nationales, 850 000 enfants vivent en Israël en-dessous du seuil de pauvreté – presque un enfant sur quatre. Ce nombre comprend des milliers d’enfants à risque résidant à Arad, Yerouham et Netivot, où de nombreuses familles vivent en-dessous du seuil de pauvreté et dépendent de l’aide des services sociaux pour survivre. Ces enfants ont grand besoin d’une intervention qui leur permette de rester dans le système scolaire et leur apporte un encouragement et un soutien supplémentaire pour réussir et concrétiser leur potentiel.

Le programme de tutorat multidisciplinaire Avenir des jeunes, soutenu par le Keren Hayessod, est une initiative cruciale qui aide à réduire les écarts sociaux à Arad, Yerouham et Netivot ainsi que dans tout le pays. Depuis son lancement en 2005, ce programme a amélioré la vie de centaines d’enfants et de jeunes défavorisés ainsi que celle de leurs familles, grâce à ses programmes complets et personnalisés, à son intervention et aux ressources communautaires.

La thérapie par l’art fait partie intégrante du programme Avenir des jeunes. Il s’agit d’une méthode éprouvée qui permet aux enfants à risque de s’exprimer et de faire face à leurs émotions dans un environnement non critique. Cette méthode offre aussi au personnel un cadre où il peut créer des liens avec les enfants, établir un climat de confiance, tout en permettant aux jeunes de développer leur créativité. Pour ce faire, le programme dispose de salles d’activité situées dans les écoles concernées sur 36 sites à travers le pays. Ces salles constituent l’un des moyens qui permettent à Avenir des jeunes de mener d’importantes activités de thérapie par l’art. Il est actuellement nécessaire de rénover la salle d’activité de l’école Noam Eliyahou de Netivot.

Descriptif du programme

Le modèle du programme Avenir des jeunes repose sur de jeunes mentors idéalistes, responsables chacun de seize enfants à risque pendant trois ans. De concert avec le personnel scolaire, chaque mentor crée un ensemble de services personnalisés destinés à promouvoir le développement cognitif et émotionnel de chaque enfant, qu’il met en mesure de réaliser son potentiel en renforçant ses capacités personnelles. Le programme propose aussi des activités extrascolaires pour les enfants et leurs parents. Grâce à Avenir des jeunes, les enfants à risque d’Arad, Yerouham et Netivot reçoivent une seconde chance de concrétiser leur potentiel, leurs mentors, engagés en faveur du changement social, devenant leurs modèles. Pour beaucoup de ces enfants, qui viennent souvent de foyers désunis, les mentors jouent le rôle du parent, du frère ou de la soeur attentionnés qu’ils n’ont jamais eus et les accompagnent sur leur nouvelle voie menant au succès.

Grâce à cette approche unique qui met l’accent sur la responsabilisation personnelle, les enfants à risque développent leurs forces les plus profondes et se transforment en jeunes gens confiants qui apprennent à espérer, rêver et réaliser. Tout au long du programme, “Avenir des jeunes” suit les progrès de chaque enfant et utilise les informations recueillies pour adapter le programme à ses besoins. Le programme forme également les mentors et réalise une évaluation interne.

Buts et objectifs d’Avenir des Jeunes

1. Renforcement de l’image de soi des enfants – Il s’agit de travailler en liaison étroite avec les enfants dans les différentes sphères de leur existence – personnelle, sociale, scolaire et familiale. De récentes études consacrées aux participants d’Avenir des jeunes ont montré que leur sentiment général d’appartenance sociale et leur capacité à faire face au stress s’étaient nettement améliorées après un an de participation au programme. A la suite du programme, les enfants éprouvent des sentiments d’appartenance et de soutien social beaucoup plus forts, alors que l’absence de ces sentiments accroît leurs chances de devenir des enfants à risque.

2. Amélioration des performances scolaires – Les mentors travaillent individuellement avec les enfants pour les aider à progresser dans leurs études en améliorant leurs habitudes de travail, leur ponctualité et la préparation de leurs devoirs. De nombreux enfants ont amélioré leurs notes dans les matières les plus importantes (mathématiques, hébreu, anglais et sciences) entre le début et la fin de l’année.

3. Amélioration du comportement social – Les mentors s’efforcent de réduire les comportements à risque (violence, tabagisme, consommation de drogue et d’alcool) et de renforcer les sentiments positifs des enfants sur eux-mêmes et les autres. L’an dernier, on a enregistré une progression significative du sentiment de sécurité des enfants en société et à une hausse de l’assiduité en classe. Le programme a un taux de décrochage scolaire inférieur à 5 %.

4. Accès accru aux ressources communautaires – Les mentors s’efforcent de mobiliser les différentes ressources communautaires (comme les programmes extrascolaires, les services et les activités) et de leur adresser les enfants et familles en détresse. L’an dernier, 43 % des enfants ont participé à des programmes d’enrichissement extrascolaire au sein de la communauté et 24 % sont impliqués dans les activités de mouvements de jeunesse.

Créer une salle d’avenir des jeunes à Netivot

Les salles d’activité d’Avenir des jeunes, qui se trouvent sur les sites participant au programme, sont un important refuge pour les enfants et les jeunes d’Avenir des jeunes. Elles permettent aux enfants d’échapper pour un bref moment aux pressions de leur environnement familial et scolaire. C’est un endroit où ils peuvent rencontrer leur mentor pendant les heures de classe pour parler de sujets de préoccupation pressants, se détendre ou tout simplement s’amuser. Dans chaque salle d’activité d’Avenir des jeunes, des cartes, des jeux, du matériel de bibliothérapie et d’art-thérapie fournissent aux mentors les outils nécessaires pour développer un rapport personnel avec chaque enfant, comprendre ses sentiments et ses rêves, et l’aider à travailler pour améliorer son assurance en apprenant notamment différents mécanismes d’adaptation.

De plus, ces salles offrent aussi un espace pour la tenue d’activités de groupe et la célébration des fêtes. Situées dans des bâtiments anciens, ces espaces d’activité sont délabrés en raison de leur intense utilisation et de l’absence d’un mobilier permettant d’offrir un environnement chaleureux et sûr. A Netivot, Avenir des jeunes aimerait rénover à l’école Noam Eliyahou une classe destinée à devenir salle d’activité. Une assistance financière est nécessaire pour rénover, peindre et meubler la salle, acheter le matériel artistique nécessaire : peinture, toiles, pinceaux, terre glaise et plâtre, cabinet d’art, livres et jeux.

Activités

  • Voyage Senior en Israël - Novembre 2017
    Voyage Senior en Israël - Novembre 2017

    Du 20 au 26 Novembre 2017, le Keren Hayessod vous propose un voyage inédit au cœur d’Israël, rempli d’émotion et de rencontres, adapté à un public senior. Lors de ce voyage, vous pourrez rencontrer les bénéficiaires de nos programmes : jeunes, familles, seniors, soldats…, découvrir des lieux incontournables à votre rythme : Knesset, Césarée, société Hi-Tech et tunnel du Kotel, etc. Mais aussi vous détendre et profiter des bienfaits de la mer morte (SPA). Un beau voyage organisé conjointement avec nos amis du Keren Hayessod belges et français.

    Forfait terrestre CHF 1550 p.p. en chambre double, supplément single CHF 290 (sur la base de 20 participants au minimum)

    Pour tout renseignement n’hésitez pas à appeler Joyce El Eini au 022 909 68 55

    Découvrez le déroulé du programme (sous réserve de modifications) :

    Informations supplémentaires
    • Date & Heure: Du 20 au 26 Novembre 2017
    En savoir plus...
  • Ouverture de Campagne 2017 de Lausanne
    Ouverture de Campagne 2017 de Lausanne

    Notre soirée à Lausanne aura lieu le jeudi 15 juin 2017 sur le thème "Start-up Nation et Cybertechnologies".
    Nous espérons vous voir nombreux lors de cet événement. 

    Inscription obligatoire: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Informations supplémentaires
    • Date & Heure: Jeudi 15 juin 2017 à 19h30
    En savoir plus...
  • Rassemblement Judéo-Chrétien à Lausanne

    foi-2015

    Informations supplémentaires
    • Date & Heure: 01.12.2015
    En savoir plus...
  • Soirée du Keren Hayessod Lausanne

    Gala en faveur des jeunes à risques d’Israël

    Informations supplémentaires
    • Date & Heure: 10.03.2016
    En savoir plus...
  • Ouverture de campagne Lausanne
    Ouverture de campagne Lausanne

    La campagne du Keren Hayessod de Lausanne s’est ouverte le 9 mars, en présence de l’ambassadeur d’Israël  auprès des Nations unies à Genève, M. Eviatar Manor, du consul à Genève, M. Avi Koren, et de M. Yves Braunschweig, président du Keren Hayessod de Lausanne, de M. Nati Metuki, directeur de la région Europe du Keren Hayessod, et de M. Igael Suraqui, notre émissaire en Suisse romande. Des représentants d’associations d’Amis d’Israël se sont joints à la communauté de Lausanne pour cette soirée d’ouverture de Campagne.

    Informations supplémentaires
    • Date & Heure: 9 mars 2015 à 19:30
    En savoir plus...
© 2017 Keren Hayessod Suisse romande. All Rights Reserved. Powered & Protected by ZENData